tout-savoir-diagnostic-electrique

Lors de la vente d’un bien immobilier, un certain nombre de diagnostics immobiliers sont à réaliser. Le diagnostic immobilier électrique en fait partie et permet notamment de relever les dysfonctionnements électriques.

Et si ce diagnostic immobilier révèle des problèmes sur le réseau électrique du bien en question, le vendeur est-il tenu de faire les travaux ?

Dans cet article, nous allons répondre à cette question afin de vous aider à y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un diagnostic électrique ?

Un diagnostic électrique prend la forme d’une étude approfondie de l’état de l’installation électrique d’une maison ou d’un appartement. Ce diagnostic immobilier permet d’identifier les risques potentiels ou problèmes sur l’ensemble du système électrique.

Vous l’aurez compris, le diagnostic électrique vise principalement à assurer la sécurité des occupants du logement.

Le diagnostic électricité répond à plusieurs normes de qualité et à une réglementation stricte qui garantit la qualité des expertises. C’est pour cette raison qu’il doit exclusivement être réalisé par un professionnel certifié.

La réalisation d’un diagnostic électrique

Durant la réalisation d’un diagnostic électrique, le diagnostiqueur va vérifier le bon fonctionnement de tous les équipements électriques. Cela va des interrupteurs aux fusibles en passant par les éventuels équipements électroménagers installés.

Il faut savoir que c’est pas moins d’une centaine de points qui sont contrôlés pendant toute la durée du diagnostic électrique.

Une fois le diagnostic terminé, le professionnel dresse un rapport avec la totalité des points contrôlés, les risques encourus mais aussi les anomalies ou les éléments qui n’ont pas pu être vérifiés.

Le diagnostic électrique à une validité de 3 ans à partir de la date de sa réalisation. En cas de location, ce délai est doublé.

Les obligations du vendeur

Avant toute chose il est essentiel de rappeler que le diagnostic électrique fait partie des obligations du vendeur. Il rejoint la liste des diagnostics immobiliers obligatoires à fournir au moment d’une vente immobilière.

Lorsque ce diagnostic immobilier met en évidence des anomalies voire des dysfonctionnements sur le système électrique du logement, le vendeur n’est pas tenu de faire les travaux.

La seule obligation qui incombe au vendeur est de présenter un diagnostic électrique avant la signature du compromis de vente. Ce diagnostic électrique permet donc au futur acquéreur d’être informé sur l’état du système électrique du bien qui souhaite acquérir. Cependant, si la vente est conclue, ce sera au nouveau propriétaire de réaliser les travaux pour la mise aux normes des installations électriques.

Même si diagnostic électrique n’oblige pas le propriétaire à faire des travaux, les dysfonctionnements ou anomalies les plus importants devront être pris en charge.

En effet, si un accident survient à cause d’une installation électrique défectueuse, le propriétaire peut-être mis en cause l’obligeant ainsi à financer les travaux de réhabilitation.

Guides & Actualités Diagnostics Immobiliers

diagnostic électriquediagnostic immobilier

Les commentaires sont désactivés